Accueil/Conseils/Le sommeil/Aider bébé à faire ses nuits

Evolution du sommeil de bébé

   Le sommeil de bébé jusqu’à 2 mois

Bébé ne distingue pas encore le jour de la nuit. Ses plages de sommeil s'étalent donc sur toute la journée. Il dort de façon sporadique, par courtes périodes de une à quatre heures et il n'est pas rare que le nourrisson se réveille plusieurs fois par nuit. Il faudra généralement attendre le 4ème mois avant que bébé ne fasse ses nuits.

 

   Le sommeil de bébé de 3 à 6 mois

Bébé dort en moyenne 16 heures par jour et commence à distinguer le jour de la nuit. Bébé n’a normalement plus besoin de se réveiller pour manger.  Le nourrir quand il se réveille est donc une erreur qui l'incite à penser qu'il ne peut se rendormir qu'après avoir mangé. Une autre erreur consiste à endormir bébé dans ses bras ou dans son propre-lit : dès lors qu'il ne s'endort plus automatiquement après la tétée, prenez l'habitude de le faire s'endormir dans son berceau. Ainsi, s'il se réveille, il reconnaîtra un environnement familier et se rendormira seul ; à l'inverse, si vous l'endormez dans vos bras, il demandera à nouveau que vous le berciez pour se rendormir.

 

   Le sommeil de bébé de 6 mois à 1 an

Bébé dort en moyenne 13 à 16 heures par jour dont 4 heures pendant la journée. Il commence à faire ses nuits normalement mais peine à s’endormir. C’est aussi l’époque des premiers cauchemars, fièvres, poussées dentaires etc. L’angoisse de séparation appelée aussi "angoisse du 8ème mois" peut aussi être facteur de perturbation de son sommeil. Pour une meilleure qualité de son sommeil nocturne, les siestes doivent être bien réparties pendant la journée. Souvent, la première sieste suit le biberon du matin. C’est un vrai sommeil profond qui peut durer, les premiers temps, de 1 heure 30 à 2 heures. Ensuite arrive le coup de fatigue de fin de matinée et un temps de repos plus court, d’environ quarante minutes. La troisième sieste, "la grande", arrive juste après le déjeuner. C’est la plus longue (environ 3 heures) et celle qui persistera le plus longtemps, jusque 4/5 ans environ et parfois même à l’âge adulte !

 

Bébé ne fait pas ses nuits...

Bébé se réveille toutes les nuits ? C’est normal ! Pendant ses 3 premiers mois, ses réveils sont régis par la faim et il ne distingue pas le jour de la nuit. Entre 3 et 9 mois, bébé continue de se réveiller régulièrement la nuit, tout comme les adultes d’ailleurs, à la différence que bébé ne peut pas se rendormir seul si on ne l’y a pas habitué.  Veillez à ce que la température de sa chambre soit autour de 19-20°C, que bébé ne soit pas trop couvert et qu'il s'endorme sur le dos ou sur le côté pour qu'il puisse mieux respirer.
Enfin, en cas de pleurs du soir, signe normal que bébé ne sait pas encore se calmer tout seul, apaisez-le dans une pièce sombre et silencieuse, ne le stimulez pas (ni paroles, ni bruits, ni lumière) et s'il continue, laissez-lui la possibilité de se calmer seul dans une pièce silencieuse et sombre.

 

   Le train du sommeil : 

Les trains du sommeil pour bébé sont plutôt courts -50 minutes en moyenne-avec 2 wagons seulement : une phase de sommeil léger puis une phase de sommeil calme. Plus on vieillit, plus les wagons sont nombreux et la durée du train augmente.

L’importance du rituel du coucher

Crucial et nécessaire, le rituel du coucher permet de préparer bébé à la solitude de la nuit.

Evitez de sur-stimuler bébé avant de dormir

Quand approche l’heure du dodo, priorité est donnée à des activités calmes et ritualisées. 

Instaurez le rituel dans la chambre de bébé

Après le dîner, orientez-vous vers sa chambre pour des jeux calmes, des câlins, des histoires ou des berceuses et peu à peu, couchez l’enfant dans son lit. 

Chacun son rituel

Il n’y a pas de rituel type. Chacun est libre d’inventer son rituel. L’importance est d’instaurer un rituel régulier et répétitif, qui va sécuriser bébé.

Limitez la durée du rituel

Un rituel du coucher qui dure des heures annihile sa fonction sécurisante. En prolongeant trop longtemps le rituel, vous trahissez votre incapacité à vous séparer de lui et lui suggérez que la nuit est source de danger.

Un temps privilégié pour chaque enfant

Le rituel doit être un moment privilégié pour chacun de vos enfants, même si les couchers sont différés. Par exemple, vous pouvez lire un petit conte à chacun dans son lit. 

 

Focus sur la méthode Pantley

Mise au point par Elizabeth Pantley, auteur du livre "Un sommeil paisible et sans pleurs" (Ed. Ada), la méthode Pantley préconise une nouvelle approche basée sur l'observation du rythme du sommeil de son enfant pour mieux l'aider à s'endormir en trouvant des solutions sur mesure.

Une méthode en quatre étapes :

  1. 1- Phase d’observation

Pour établir un premier bilan sur le sommeil de son enfant, Elizabeth Pantley suggère aux parents de mettre en place un journal de sommeil  basé sur l'observation de l'enfant : comment s'endort-il ? Dans quelle position ? Avec un doudou ou non ?

  1. 2- L’emploi du temps du sommeil

A partir de ces observations, elle propose de mettre en place un emploi du temps spécifique en accord avec le rythme biologique du bébé, notamment le bain, la sieste, les repas. En instaurant un emploi du temps invariable pendant plusieurs mois, les parents vont rassurer l’enfant et l’inciter à dormir le moment venu.

 3- Les rituels du coucher

Instaurer des rituels apaisants pour l’enfant avant le coucher est l’un des grands principes de la méthode Pantley. Mots tendres, musiques, doudous etc. sont essentiels car bébé va associer ces moments agréables à celui du coucher.

 4- La fin progressive des tétées nocturnes

Selon Elisabeth Pantley, il est important de "déshabituer" son enfant du lien succion / sommeil. Par exemple, en retirant  le sein ou la tétine de la bouche juste avant qu’il s’endorme, en lui fermant tout doucement la bouche et en le berçant tendrement. 

 

Pour aller plus loin  :

   "Cet enfant qui ne dort pas...", Lyliane Nemet-Pier, Albin Michel. 

   "Le sommeil, le rêve et l'enfant de la naissance à l'adolescence" Marie Thirion, Albin Michel.

   "Un sommeil paisible et sans pleurs" Elizabeth Pantley , Ada Eds.